Immobilier : ce qui change en 2021

Par nathcdm

Poursuite progressive de la suppression de la taxe d’habitation

 La taxe d’habitation sera bel et bien supprimée pour les résidences principales et pour tous les ménages d’ici 2023.

Le dispositif Pinel et le PTZ reconduits

Le dispositif Pinel, qui encourage l’investissement locatif, est reconduit en 2021.
Ce dispositif accorde une réduction d’impôt de 12 %, 18 % ou 21 % du montant de l’investissement initial, selon la durée de location du bien (6, 9 ou 12 ans).

En revanche, les taux de réduction d’impôt vont progressivement baisser entre 2023 et 2024. 2021 est donc l’avant-dernière année qui vous permet de profiter des taux de réduction d’impôt initiaux.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ), qui permet d’aider les ménages à acquérir leur résidence principale sans intérêts d’emprunt, est également reconduit jusqu’à fin 2021.

MaPrimeRénov’ est élargie à tous les propriétaires

Acompter du 1er janvier 2021, le dispositif MaPrimeRénov devient accessible à tous les propriétaires quel que soit leur niveau de ressources. Pour en savoir plus, cliquez ici

Toutefois Le montant de l’aide, accordée pour réaliser les travaux, est conditionné aux revenus : il s’élève à 90 % du devis pour les ménages les plus modestes, puis s’élève à 75%, 60% ou 40% du devis selon le niveau de revenus.

La réforme des “APL en temps réel” est entrée en vigueur.

À partir du 1er janvier 2021, les aides au logement sont calculées et versées « en temps réel ». Concrètement, cela signifie que le bénéfice de ces aides est évalué sur la base de vos ressources actuelles et non plus sur vos revenus N-2 .

Cette réforme vise à rendre le versement des allocations logement plus réactif et juste, notamment lors d’une baisse de revenus.

Le droit de partage, lors d’une séparation, passe de 2,5 % à 1,8 %

Jusqu’au 31 décembre dernier, un couple – qu’il soit marié ou pacsé – qui se séparait, se voyait réclamer un droit de partage de 2,5 % au moment de se répartir les biens (meubles et immeubles), que les ex-époux/partenaires avaient acquis au cours de leur union, qu’ils les aient achetés conjointement ou en indivision.

Mais depuis le 1er janvier 2020, le taux de ce droit de partage est tombé à 1,8 %. Et au 1er janvier 2021, le droit de partage ne sera plus que de 1,1 % !

0 Commentaires
0

Les articles que vous pourriez aimer

Laisser votre commentaire

Lorem ut risus. massa dolor elit. et, tristique non nunc libero