Tendance : les ventes en viager devraient se multiplier dans les années à venir

Par nathcdm

Le viager est un dispositif immobilier ancien, qui traîne une image immorale et poussiéreuse. Avec 5.000 à 8.000 ventes par an, ce marché de niche reste confidentiel avec moins de 1 % des transactions enregistrées en France.

Rappel de ce dispositif

Le viager consiste à vendre un bien immobilier à un acquéreur, contre un bouquet (versement d’un capital initial au moment de la signature du contrat de vente) et le versement mensuel d’une rente pendant toute la durée de vie du sénior. Cette forme de transaction immobilière repose donc sur la longévité du vendeur : le montant de la rente est calculé en fonction de son âge et du nombre de têtes (une ou deux : un mari et sa femme, par exemple).

Lors d’une vente en viager, soit le bien est vendu libre de toute occupation et de toute réserve de jouissance (on parlera de viager libre), soit le vendeur se réserve un droit d’habitation. Dans le cadre d’un viager occupé, le contrat de vente est primordial. Il prévoit notamment la répartition du paiement des taxes, charges et travaux, entre le vendeur et l’acheteur. Pour en savoir plus, cliquer ici

Quels sont les avantages pour le vendeur ?
Le viager permet au vendeur de bénéficier d’un complément de revenu à la retraite

Le viager est apprécié par de + en + d’investisseurs.

Certains acheteurs prennent goût au viager et n’hésitent pas à en détenir plusieurs…
Quelles sont les raisons de cet engouement ?
• D’abord, multiplier les biens s’avère une façon de répartir le risque de libération tardive des lieux.
• Ensuite, l’acheteur n’alourdit pas sa fiscalité sur le revenu puisqu’il ne perçoit pas de loyer.
• De plus, il n’y a pas de souci de gestion et d’occupation des lieux comme avec location traditionnelle.

Le viager pourrait prendre de l’ampleur dans les prochaines années.

• En cause : l’accélération du vieillissement de la population.
En 2050, si les tendances démographiques actuelles se maintiennent, 1 Français sur 3 sera âgé de 60 ans ou plus, alors que la part des jeunes et des actifs aura diminué.
Les personnes de plus de 60 ans, qui sont aujourd’hui 15 millions en France, seront près de 19 millions en 2025 et près de 24 millions en 2060.

• Or, + de 3 séniors sur 4 sont propriétaires de leur logement
La plupart des séniors sont propriétaires de leur logement. En effet, après 60 ans, 3 ménages sur 4 sont propriétaires d’au moins un bien immobilier et 65 % des ménages de plus de 65 ans ont terminé de rembourser leur prêt immobilier.

« Face à la baisse des revenus constatés lors du passage à la retraite, ou en vue de dépenses futures en cas de dépendance, le viager est une solution pour obtenir un complément de revenus. Le viager peut leur permettre d’améliorer leur retraite et leur niveau de vie », rappelle Olivia Milan, directrice du Salon national de l’immobilier.

Extrait de plusieurs articles dont lemonde.fr, lesechos.fr / Crédit photo : Photo par Lotte Meijer sur Unsplash
0 Commentaires
0

Les articles que vous pourriez aimer

Laisser votre commentaire

ut consequat. felis mattis Donec tempus venenatis ut adipiscing non