Le LMNP un excellent moyen de repousser la fiscalisation des revenus locatifs

Quels sont les avantages du LMNP ?

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) à l’avantage de permettre l’amortissement du bien acquis.
Jusqu’à 32 909 euros de revenus locatifs, le régime forfaitaire s’applique d’office avec un abattement de 50%. Mais le propriétaire peut aussi déduire ses charges réelles (comme pour les revenus fonciers) avec la possibilité d’amortir en partie le bien acquis.
Seul le terrain n’est pas amortissable.

À titre d’exemple, sur un bien acquis de 100000 euros avec 15% de la valeur attribuée au foncier, le propriétaire va pouvoir amortir en moyenne 80000 à 85000 euros. Sur 25 ans, il pourra déduire 3200 à 3400 euros par an comptablement et fiscalement !
C’est donc une charge comptable mais qui ne se traduit pas par une sortie de trésorerie

Est-il possible d’imputer le déficit sur les autres revenus ?

Non contrairement aux revenus fonciers, il n’est pas possible d’avoir un déficit imputable sur les revenus globaux. En revanche, les amortissements restants sont reportables sur les années suivantes.

Quelles conséquences sur la plus-value en cas de vente ?

Contrairement à une entreprise, les amortissements n’entrent pas dans la calcul de la plus-value. Et c’est tout l’intérêt !
Comme pour les autres biens, la plus value se calcule en faisant la différence entre le prix de vente et le prix de revient (prix d’achat plus les frais engagés).

Quelles sont les contraintes de ce statut ?

Le LMNP au réel impose une tenue des comptes détaillés avec bilan et compte de résultat. L’exercice peut-être compliqué. Il vaut mieux se faire assister par un comptable. Les honoraires (en moyenne de 500 à 600 euros) sont déductibles.

Source : leboursier.com