• Home »
  • Actualités »
  • Bonne nouvelle pour les emprunteurs : la résiliation annuelle de l’assurance-emprunteur est confirmée

Bonne nouvelle pour les emprunteurs : la résiliation annuelle de l’assurance-emprunteur est confirmée

Bonne nouvelle pour les emprunteurs, le Conseil constitutionnel a validé la possibilité de renégocier chaque année son assurance emprunteur, une nouvelle loi qui pourrait faire économiser des milliers d’euros aux particuliers…

Pour rappel et depuis le 1er mars 2017,  si vous souscrivez un crédit immobilier, vous avez la possibilité de changer votre contrat d’assurance, à date anniversaire, comme votre assurance automobile ou votre assurance maison. C’est un vrai changement car jusqu’à présent, vous ne pouviez le faire qu’au cours des douze premiers mois du prêt.  Ensuite vous étiez lié à votre assurance emprunteur jusqu’à la fin de votre crédit immobilier. Aujourd’hui vous avez le choix tous les ans !

Depuis le 1er janvier 2018, vous pourrez donc renégocier votre contrat d’assurance emprunteur, une fois par an, à chaque date anniversaire du contrat.

 Concrètement, les emprunteurs vont conserver leur droit de résiliation à tout moment durant les 12 premiers mois du contrat. Mais passé ce délai, ils pourront dénoncer leur assurance de prêt chaque année à la date anniversaire du contrat, conformément à ce qui est prévu par l’article 113-12 du code des assurances pour tous les types de contrat (habitation, auto…).

Cette mesure pourrait faire réaliser des économies à de nombreux emprunteurs. 

Pour rappel : l’assurance emprunteur protège le client en annulant tout ou partie des mensualités si un drame bouscule sa vie : invalidité, décès du conjoint, etc. Ce produit financier peut être, en théorie, souscrit auprès de la banque ou d’un assureur extérieur. En réalité, dans 80 % des cas, la banque vend son assurance.

Selon un rapport du Comité consultatif du secteur financier, l’assurance-emprunteur représente actuellement 30 % du coût d’un crédit immobilier.

6588684_web-tableau-assurance-emprunteur

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Source : le parisien.fr / credit photo : unsplash.com