Un marché immobilier ancien très dynamique, malgré la crise sanitaire

Par nathcdm

Un volume des ventes qui atteint son plus haut niveau historique

Ce sont plus d’un million de logements qui ont été vendus, entre mars 2020 et mars 2021.

Une augmentation des prix de 5% sur un an !

Même s’il a connu un ralentissement lors des confinements successifs, le prix des logements anciens continue son ascension et enregistre une hausse de 5% (3 605 €/m2).

Toutefois, ces chiffres se révèlent disparates selon les régions et les agglomérations.

5 régions ont vu leurs ventes augmenter de 15% au 1er trimestre 2021

Bourgogne, Franche Comté, Haute Normandie, Ile de France et PACA. Viennent ensuite les régions Aquitaine, Bretagne, Centre, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes.

Malgré un exode rural qui se confirme, les métropoles restent plébiscitées et le prix des appartements progresse vite.

Autre phénomène notable sur le marché actuel. C’est la lente dégradation des marges de négociations.

“En avril 2021, France entière, la marge de négociation s’est établie à 3,9 %, en moyenne : 3,4% pour les appartements et 4,3% pour les maisons” rapporte Michel Mouillart, porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger. Avec un marché tendu, les acquéreurs n’hésitent plus à acheter au prix.

En somme, l’activité immobilière est au beau fixe. Avec des taux d’intérêt bas, un niveau d’épargne important et un assouplissement des conditions d’attribution.

Source : Seloger.com / leprogres

0 Commentaires
0

Les articles que vous pourriez aimer

Laisser votre commentaire

Donec Phasellus venenatis risus felis suscipit elit. tempus