Conseils sur l’investissement immobilier

Des prix en baisse, des taux de crédit très bas, vous pensez de plus en plus à investir cette année ?

Voici nos quelques conseils…

Avant d’investir, un minimum de réflexion s’impose. Il faut définir en amont vos objectifs.
Pour quelles raisons souhaitez-vous investir ? Pour anticiper la retraite ? Obtenir une source de revenu complémentaire ? Transmettre à vos enfants ? Ou bénéficier d’avantages fiscaux ? Votre objectif déterminera votre choix : acheter dans l’ancien ou dans le neuf, avec ou sans travaux, en location meublée ou nue, etc.

Dans tous les cas, quel que soit votre objectif, l’autre règle essentielle est de trouver le bon emplacement : un secteur dynamique avec une demande locative durable et répondant à des critères recherchés, comme par exemple des commerces et/ou des transports en commun à proximité.
Il faut faire preuve de bon sens et se mettre à la place du locataire, voir même du futur acquéreur !

Comme pour l’achat d’un appartement « résidentiel », il faut également veiller à trouver le bon logement : l’exposition, la distribution des pièces, etc.

En immobilier commercial, l’emplacement est la LE facteur à prendre en compte. Une boutique ne restera pas vide longtemps si elle est bien placée. Il faudra vérifier la zone de chalandise : facilité d’accès, de stationnement, etc.

Investissement immobilier dans l’ancien

En moyenne, un investissement dans l’ancien rapporte entre 4 et 6 %, avant impôts (bien entendu ce taux de rentabilité est à calculer en fonction du prix d’achat, du loyer, etc.)

Un bien nécessitant des travaux vous permettra de diminuer vos impôts. En effet, réaliser des travaux dans un bien locatif permet de créer un déficit foncier. Vous pourrez, l’année de leur réalisation, déduire jusqu’à 10.700 € sur votre revenu global. Le solde éventuel est déductible de vos revenus fonciers sur les 10 années suivantes.

Une fois acheté, il faut parfois remettre en état le logement et garder à l’esprit de l’entretenir régulièrement afin que l’appartement soit attractif. Ne pas les réaliser, c’est prendre le risque d’une vacance locative.

Pour aller plus loin >> accédez à notre article location meublée ou location vide ? 

Investissement immobilier dans le neuf

La loi Pinel, actée le 18 décembre dernier, permet d’investir dans de l’immobilier neuf et de bénéficier, sous certaines conditions, d’une réduction d’impôt. Pour bénéficier des avantages fiscaux, le nouveau propriétaire bailleur doit s’engager à louer le logement pendant au moins six ou neuf ans.

Le bail est soumis au respect de plafonds de loyers et de ressources fixés par décret.

Cette loi se veut moins stricte que la précédente loi Duflot puisqu’il est dorénavant possible d’acheter pour louer à ses parents ou à ses enfants.

Pour en savoir plus sur la loi PINEL, cliquez ici

Pour louer ou faire gérer votre bien, privilégiez la sécurité

Pour louer ou faire gérer son bien, le plus simple et surtout le plus sécurisant est de passer par une agence immobilière professionnelle et reconnue sur le secteur.

Les nouvelles réglementations imposent aux propriétaires bailleurs une véritable vigilance et une expertise pointue, que seuls les professionnels possèdent. En effet, un (trop) grand nombre d’informations légales sont à connaître pour un particulier. Ayez à l’esprit que pour préserver et optimiser au mieux votre investissement, il faut vous assurer un minimum de garantie.
De plus, les agences disposent d’offres plus attractives sur les dispositifs permettant de se prémunir contre les risques d’impayés.

 

N’hésitez pas à vous rapprocher d’une agence qui vous aidera dans votre démarche > Cliquez ici pour accéder aux agences immobilières de la région PACA