• Home »
  • Actualités »
  • Le dispositif Pinel est prolongé jusqu’à fin 2017 ! Zoom sur ce dispositif d’investissement

Le dispositif Pinel est prolongé jusqu’à fin 2017 ! Zoom sur ce dispositif d’investissement

Nouveau : Le dispositif Pinel est prolongé jusqu’à fin 2017 !
François Hollande a confirmé la prolongation jusqu’au 31 décembre 2017 du dispositif Pinel, ce qui devrait augmenter l’offre de biens dans le neuf…

L’investissement locatif Pinel ouvre droit à une réduction d’impôt calculée sur le prix d’achat des logements neufs ou réhabilités, acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2017.

L’avantage fiscal est croissant et réparti sur toute la durée d’engagement : 12% du prix d’achat du bien sur six ans, 18% sur neuf ans ou 21% sur douze ans (29% outre mer).

Pour bénéficier de la réduction d’impôt :

  • Le logement doit être mis en location pendant une période minimale de 6, 9 ou 12 ans ;
  • Le logement est situé en zone tendue 
  • Le loyer doit respecter un plafond de loyer qui varie en fonction des zones  (cf. tableau ci dessous),

Capture d’écran 2016-04-01 à 15.12.03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le locataire doit avoir un niveau de ressources qui n’excède pas un plafond (cf. tableau ci dessous)

Capture d’écran 2016-04-01 à 15.12.10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le locataire peut -être l’ascendant ou le descendant du propriétaire, à condition qu’il ne fasse pas partie de son foyer fiscal et que les plafonds de loyer et de ressources du locataire soient respectés.
  • Le logement doit atteindre un niveau de performance énergétique globale.

 

Attention : ce type d’opération est limité pour chaque propriétaire investisseur à deux logements par an au maximum (dans la limite d’un plafond global de 300 000 euros et de 5 500 euros par mètre carré). La réduction d’impôt que permet ce dispositif est incluse dans le plafonnement global à 10 000 € des avantages fiscaux.

Un calculateur en ligne vous permet :

  • de vérifier si votre commune est éligible au dispositif ;
  • de calculer le loyer plafond auquel vous pourrez louer votre logement ;
  • de connaître le plafond de revenus maximal de vos futurs locataires ;
  • de connaître le montant de la réduction d’impôt dont vous pouvez bénéficier
Sources : logement.gouv.fr et boursier.com / Crédit photo : istock

Pour en savoir plus, cliquez ici