Bandol et Sanary, un littoral de prestige

Sur le littoral varois, deux villes, Bandol et Sanary-sur-Mer, rivalisent de charme et font rêver. Complémentaires, leurs atouts attirent une population saisonnière qui se sédentarise.

Sur les rives de la Méditerranée, ces deux petits joyaux ont su préserver le charme des villes balnéaires, tout en vivant désormais à l’année. Les prestations qu’elles offrent sont complémentaires : Bandol héberge de merveilleuses plages de sable, et des places au port pour les gros bateaux. La ville de Bandol est réputée pour son port de plaisance, mais aussi pour son vignoble. Bandol bénéficie d’un accès plus direct que Sanary, grâce à sa gare en centre-ville et à sa sortie d’autoroute. Plus vallonnée que sa voisine, la commune offre de jolies prestations avec vue mer, dans les quartiers Renecros ou de l’Escourche.

Plus étalée, Sanary propose davantage de constructions récentes, dans un décor de carte postale. A Sanary, le triangle d’or se situe entre Portissol, Beaucours et La Gorguette. Dans la commune, une maison se négocie entre 500 000 et 800 000 euros.  Avec la sortie d’autoroute bientôt prévue à Sanary, la présence d’établissements scolaires et des transports en commun de proximité, la ville attire désormais des ménages d’actifs.

Bien desservies, les deux villes attirent les habitants de Paris et de la vallée du Rhône, mais aussi une clientèle d’habitués, qui ont découvert le lieu pendant leur enfance.

Après une bonne année 2016, 2017 s’annonce positive, car les taux restent bas. Les prix sont devenus plus stables, mais continuent à se négocier.

Les ventes se font à 70 % sur de la résidence secondaire, réparties en trois catégories d’acquéreurs : des investisseurs, des préretraités, et des touristes appartenant à des catégories socio-professionnelles élevées.

« À distance égale du centre-ville, les prix sont à peu près similaires dans les deux communes, constate Thierry Salvan, Directeur du service transaction des Agences Boyer à Bandol. Mais Sanary étant plus étendue, les prix ont tendance à baisser quand on s’éloigne du centre. »

Du secondaire au principal.

Avec de nombreux marchés nocturnes, une restauration de qualité et un littoral préservé, la côte varoise reste très attractive l’été. Mais sa population se sédentarise peu à peu… Les résidences secondaires finissent par devenir principales. Pour les actifs, qui travaillent à Marseille ou Toulon, Bandol et Sanary constituent également un choix attractif.

Pour voir les prix de vente moyen, en 2016, à Bandol et à Sanary-sur-Mer, cliquer ici

« Il y a dix ans, la vue mer primait. Aujourd’hui, c’est la proximité avec le centre-ville qui compte. Les demandes concernent la vue dégagée, un parking et un extérieur. Le nombre de chambres se modifie en fonction du budget. » Thierry Salvan, Directeur du service transaction des Agences Boyer à Bandol.
Contact Thierry Salvan. 06 26 57 77 37. thierry.salvan@lesagencesboyer.fr

Source : Logic-immo.com / février 2017