Le viager : un marché en plein expansion…

1% des transactions immobilières sur le marché de l’ancien concerne aujourd’hui le viager (soit 6 à 8 000 transactions par an). Inédit !

Le viager a de beaux jours devant lui … Après avoir longtemps stagné, depuis 10 ans, le nombre de transactions viagères connaît une augmentation constante avec, même sur les dernières années, une forte progression.

Malgré l’absence de statistiques officielles, on estime à ce jour le nombre de transactions comprises entre 6 et 8 000 par an ; soit presque 1 % du marché de l’immobilier ancien.

Mieux vivre sa retraite

Les seniors sont de plus en plus nombreux à recourir au viager. Et demain, ils le seront sans aucun doute encore plus…

Les raisons ? la population vieillit, la vie s’allonge, les pensions de retraite diminuent, entraînant une baisse de leur pouvoir d’achat

Selon le Rapport Libault de mars dernier, près de 5 millions de personnes auront plus de 85 ans en 2050 soit 3,2 fois plus qu’aujourd’hui et en 2040, le nombre de seniors de plus de 75 ans aura plus que doublé.
Dans le même temps, près de 75% des seniors (60 ans ou plus) sont propriétaires de leur résidence principale (Source Insee), d’où leur souhait d’améliorer leur retraite, avec des revenus complémentaires, tout en leur permettant de rester chez eux.

Un réel intérêt pour les acquéreurs et des revenus supplémentaires pour les vendeurs

Les acquéreurs aussi ont compris l’intérêt d’acheter en viager. D’une part, cela leur permet d’investir sans avoir besoin des marchés financiers. Il s’agit pour eux d’une épargne « tranquille ». lls versent un capital le jour de la signature de l’acte authentique, puis une rente mensuelle à vie au vendeur.

Pas de soucis de gestion des locataires, pas de revenus locatifs fiscalisés mais un abattement sur la valeur du bien lié à l’usage qu’en conserve le vendeur qui crée une décote sur la valeur du bien. D’autre part, ils savent qu’ils achètent un bien décoté, qu’ils font un investissement socialement responsable et qu’ils retrouveront, à l’issue, un bien en bon état. Ils pourront alors soit le revendre, le louer ou l’habiter… On note aussi la création de fonds d’investissements en viager qui, pour leur développement, achètent de nombreux biens, tirant ainsi le marché vers le haut. Ces sociétés en 2018 ont eu un rendement comparable aux meilleurs SCPI.

Source : www.journaldelagence.com/