Focus sur le bailleur et les assurances

Petit récapitulatif sur ce qu’il faut savoir sur les assurances, en tant que propriétaire bailleur

Multirisque du propriétaire non occupant

Depuis la loi ALUR, le copropriétaire bailleur a l’obligation de souscrire une assurance non occupant. Cette assurance a pour vocation de couvrir entre autres les dommages causés par les équipements et installations du logement notamment en l’absence de location. L’assurance « propriétaire non occupant » (PNO) comble ainsi le « vide » entre l’assurance du locataire et celle de la copropriété.

Assurance locative

En cas de carence du locataire pour défaut d’assurance couvrant le bien loué, le propriétaire bailleur a depuis la loi ALUR, la possibilité, après un mois d’une mise en demeure restée sans effet, de souscrire un contrat couvrant la responsabilité locative. La prime est récupérable par le bailleur par 1/12 lors de chaque paiement de loyer.

Assurance Garantie des loyers impayés - GLI

Permettant au bailleur de se prémunir contre le risque du loyer impayé, qui pour diverses raisons (remboursement emprunt, complément de revenu) peut le mettre en difficulté.

Assurance Vacance locative et Carence locative

Deux situations différentes liées à l’absence de location soit lors de la première mise en location d’un bien (Carence), soit entre deux locataires (Vacance), évitant ainsi au bailleur des effets dommageables.

Assurance Dommages-Ouvrage

Le propriétaire bailleur est tenu de souscrire une assurance D.O pour tous travaux de gros-oeuvre neufs (exemple : réhabilitation, restructuration, agrandissement) relevant de la garantie décennale. Cette assurance permet la réparation rapide du désordre grâce à la prise en charge par l’assureur du coût des travaux, lequel se retournera ensuite vers l’assurance décennale de l’entreprise. Le bénéficiaire de la garantie est le propriétaire de la construction au moment du sinistre.

Source : FNAIM /  février 2017