APL la reforme attendue pour 2016

Après de nombreuses réflexions, la réforme des APL (aides personnalisées au logement) s’articule autour de divers changements :

> Le patrimoine des allocataires sera pris en compte
Désormais les aides tiendront compte du patrimoine (résidence secondaire, dépôt sur un livret A, etc.) Pour rappel, aujourd’hui les dossiers sont étudiés uniquement sur les revenus du bénéficiaire.
Cette disposition entrera en vigueur, à partir du 1er octobre 2016. Un décret fixera les modalités d’application (conditions de prise en compte du patrimoine).

> Baisse des aides pour les loyers trop élevés
Les locataires qui paient un loyer très élevé, par rapport au plafond pris en compte dans le calcul de l’APL verront leurs allocations diminuées. La encore, les seuils seront définis ultérieurement, à partir desquels l’APL diminuera de manière progressive.

> Pour les jeunes de moins de 25 ans
Les salariés de – de 25 ans qui bénéficient, l’année de leur embauche, d’un calcul favorable, verront leur régime désormais aligné sur le droit commun.

> Des allocations arrondies à la baisse
Une autre règle est d’arrondir les allocations en oubliant les centimes, ce qui pourrait permettre de faire beaucoup d’économies !

Avec toutes ces mesures, c’est 225 millions d’économies qui sont prévues. Cette réforme concernera 500 000 personnes sur un total de 6,5 millions de bénéficiaires.

Sources : le monde.fr / leboursier.com